«Nos intérieurs nous suivent, nous ressemblent, mais ne se ressemblent pas.» Chronique de notre CEO

Dernière mise à jour : sept. 7

Notre CEO nous a annoncé son déménagement de la Suisse à la France. Après 10 ans passés dans ce pays, entrecoupé de différents voyages, nous lui avons demandé de nous raconter ses divers choix en matière d’aménagement et de décorations. Elle nous raconte :

Mes intérieurs ont eu toutes sortes de profils et d’espace ; mes divers appartements en tant qu’étudiante ressemblaient plus à des cabinets de curiosité emplis d’accessoires, dessins et peintures et des meubles à même le sol façon décor japonais. J’ai toujours aimé être par terre, pour manger, pour travailler. Alors à coup de futon, d’oreillers et d’ objets (beaucoup d’objets !!) j’aménageais mon espace et affirmais mon identité de jeune adulte amoureuse du voyage et des livres.



Puis la vie continue son chemin naturel. Je me suis mise en couple et j’ai déménagé en Suisse. À ce moment-là, on a besoin de stabilité, on choisi de s’adapter à son environnement. Au départ, on insiste d’abord sur le côté pratique pour le rangement, le nettoyage et surtout sur le « recevoir ». À l’époque, je ne vous aurais donc conseillé pas plus de 3 couleurs : une dominante, un minoritaire et une par touche. Pour moi, c’était le blanc, la brique et le vert.


Commencer une nouvelle vie sur de la neutralité peut-être un bon début, le temps d’affirmer une nouvelle identité. Ainsi, très vite, la faïence de ma cuisine grise s’est retrouvée teinte de camaïeux de verts, bleus, roses et jaunes. Il y a moins d’objets personnels, ou en tout cas chacun y trouve sa place dans une boîte dans son placard. L’aménagement et la décoration sont pensés à deux et pour deux.


Nous avons préféré opter pour des murs blancs, un parquet bois recyclé, des meubles aux lignes épurées en bois soigneusement répartis avec des éléments en métal laqué de couleurs extravagantes telles que jaune, rouge et vert. Cela permet d’accueillir toutes sortes de tableaux et d’objets acquis durant ces nouvelles années. J’aimais aussi le fait que les meubles soient facilement amovibles (légers ou sur roulettes), afin de changer la disposition régulièrement et suivant les besoins.



Depuis, je me suis retrouvée seule un moment, ce qui m’a donné la chance d’aménager, de me (re) découvrir puis d’affirmer mon identité à travers mon espace. Je quitte un appartement duplex, situé dans un château du début du 18e siècle de style Régence. Étant déjà meublé, avec beaucoup de goût par un subtil mélange de mobilier du 19e siècle, des années 30 à 60 et des tapis et tableaux venus de part et d’autre d’Asie, d’Afrique et d’Europe du Sud, j’ai fait le tri et ai fait le choix de ne garder que l’essentiel : mes souvenirs de voyage disposés sur mes bibliothèques remplies de livres ont trouvé leur place durant ces 5 années hors espace et temps. La nature et les jardins qui entourent ce lieu ont fait le reste.


Mon appartement est actuellement en étude auprès de l’équipe et sera terminé d’ici 6 mois. Cette fois-ci, j’ai fait le choix d’y inclure tout ce que Decoseed aura de mieux à montrer ; le travail de ses artisans. Couleurs, matières, savoir-faire couplés à un nouvel art de vivre très actuel et qui en régit son agencement et aménagement : le nouveau nomadisme.



Enfin, et afin d’être plus proche de la majorité de nos artisans, je suis en recherche d’un pied-à-terre vers Porto (Portugal) à rénover. Les choix déco ? L’environnement (dans tout son sens) nous l’inspirera.

En attendant, j’ai pris un studio. La plupart de mes meubles, objets, tableaux et livres sont dans un garde-meuble. Dans ce lieu je ne peux pas recevoir, c’est mon petit cocon, il est donc indispensable que mes moments de quiétude soient accompagnés d’un intérieur approprié et qui me ressemble. J’ai donc choisi quelques livres (une cinquantaine), quelques tableaux (des lieux de voyages ou de vacances), et quelques objets majoritairement aborigènes australiens (du bois, une longue histoire et peu encombrants), des appareils photo et des souvenirs de voyage aménagés en petits « hôtels ».


Les murs resteront blancs, le lit est composé de draps de lin vert/taupe, les étagères en bois, en osier et rotin, se mélange avec un canapé cuir et une table basse en marbre.

Côté lumière, il y a 6 points lumineux +3 dans la salle de bain. Une générale par pièce, plusieurs petits points utilitaires (vers le lit, le canapé, miroir et la cuisine) et quelques objets lumineux d’ambiance vers la bibliothèque, les tableaux et les objets.



Mon coin cuisine est uniquement composé d’un autocook et d’un thermomix avec un petit plan de travail et une petite étagère. Étant proche de la ville, je me permettrais une balade à vélo et des produits frais chaque jour.


Chaque personne, famille, comme chaque instant de la vie est unique. Vous conseiller et accompagner dans ces moments sont notre plus grand plaisir.

À bientôt,


Interview de Céline QUESTE - CEO, recueillis par l‘équipe de Decoseed.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout